Première nuit du piano

-A A +A
Musique de chambre
26 Févr. 2022 à 19:00

19h Aline Piboule

L'oeuvre au noir

Ce programme se veut une évocation musicale du désespoir, de la solitude, du travail de deuil, mais également de la plénitude, de l'apaisement et de la complétude . Que ce soit par la sonate D784 de Schubert, par l'évocation de la mort d'Orphée de Glück, ou au travers de la pièce de musique contemporaine de Thomas Adès inspirée par un thème baroque de John Dowland, cette proposition se veut le reflet d'un voyage intérieur marqué par les épreuves récentes vécues lors de cette pandémie, marqué également par le bilan sur nos vies qu'une « pause forcée » a permis et enfin traversé par la lueur d'espoir et l'espérance d'un renouveau (Franck).

Schubert : Sonate D784

Glück / Sgambatti : Mort d'Orphée

Thomas Ades : Darknesse visible

Schubert / Liszt : Auf dem wasser zu singen

Franck : Prélude Choral et fugue

21h Beatrice Berrut

On ne présente plus Beatrice, habituée de notre bel auditorium, la délicate pianiste suisse ne peut qu’être présente à la première nuit du piano en nos murs. Elle a déjà apprivoisé la magnifique résonance de notre salle et notre public, féru de ses interprétations et de ses transcriptions.

Transcrire est-ce trahir ? La pianiste suisse Beatrice Berrut ne le pense pas. Pour elle, transcrire c’est rendre hommage au génie d’une musique dont l’essence ne s’altère pas avec la forme, et se reconnecter à l’universalité de la pensée du XIXe siècle. La musique doit continuer de vivre, car comme l’aurait dit Mahler :
« La tradition n’est pas le culte des cendres, mais la préservation du feu » !

Mahler/Berrut Adagietto de la 5e symphonie
Mahler/Berrut Menuetto de la 3e symphonie
Mahler/Berrut Andante Moderato de la 6e symphonie
Berrut/Schoenberg Paraphrase sur la Verklärte Nacht
 

23h Lise Baudouin

On finit cette nuit du piano avec l’incroyable Lise Baudouin. Sa musique est toujours passionnée, très descriptive, fougueuse ou apaisée. Ses concerts sont vibrants d’une intensité maîtrisée, dont on ressort vivifié.
L’utilisation des modes, des cordes pincées et de la réverbération emmènent dans des univers tantôt nostalgique et contemplatif, tantôt impétueux et tourmenté.
Forgé dans le classique, nourri de musique contemporaine, elle tape, gratte, bloque les cordes ou parcours le clavier à des vitesses hallucinantes pour créer de nouvelles sonorités et offrir un ébouriffant voyage intérieur, plein de fougue et de langueurs.

un brunch salé et sucré ainsi qu'un bar est proposé par la maison Fine-S (chèque ou liquide uniquement)

Tarifs: 
TN 20€ - TR 15€ - TE 7€ - gratuit - de 12 ans
-A A +A

Agenda

décembre 2021

Di Lu Ma Me Je Ve Sa
28
29
30
1
2
3
4
 
 
 
 
 
 
 
5
6
7
8
9
10
11
 
 
 
 
 
 
 
12
13
14
15
16
17
18
 
 
 
 
 
 
 
19
20
21
22
23
24
25
 
 
 
 
 
 
 
26
27
28
29
30
31
1
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Newsletter Adagio

Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public