ah ! félix ! (n'est pas le bon titre) abonnement

-A A +A
théâtre musical
17 Janv. 2019 à 20:00
18 Janv. 2019 à 20:00

Que se passerait-il aujourd’hui si l’on retrouvait une relique aux pouvoirs miraculeux ?
Et si l’on essayait de nous faire croire que cette relique pouvait régler tous nos problèmes ?
La tête de Saint Jean-Baptiste dont on dénombra plus d’une vingtaine de reliques offre une
matière à cette rêverie.
Si au Moyen- ge, la possession des reliques et leur contrôle étaient un enjeu de pouvoir, n’y
aurait-il pas de nos jours quelqu’un pour y trouver un intérêt et flairer le bon filon ?
Ah ! Félix (n’est pas le bon titre) s’amuse de cette matière historique, biblique et patrimoniale pour la transformer en un spectacle burlesque et poétique qui mêle musique et théâtre.

On imagine.
On imagine trois personnages.
Oui, c’est ça, trois personnages.
D’accord ?
Adémar, Félix et Salomé.
Adémar est un mélange contemporain de gourou et d’homme politique. En ces temps de crise, il parcourt la France pour donner ses fameuses « conférences-shows » dans le but de redonner espoir à la population. Pour l’aider dans cette mission de salut public, il possède un atout majeur: la relique de la tête de Saint-Baptiste, qui trône majestueusement à ses côtés sur la scène et lui permet de réaliser des miracles « sociaux ». Il propose ainsi au public une consultation collective suivie d’une cérémonie d’imposition miraculeuse.
C’est alors que Félix surgit. Il affirme être le moine Félix en personne, celui qui au IXe
siècle ramena en France le chef de Saint-Baptiste depuis Alexandrie. Considérant aujourd’hui cet acte saint comme un vol, il veut récupérer la relique pour la rendre à sa terre d’origine et à ses propriétaires moyen-orientaux.
Commence alors un « dialogue de sourd », absurde et surréaliste, entre les deux hommes
qui s’interrogent mutuellement sur leur identité et leurs motivations respectives face à la relique.
Enfermés dans ce dialogue parlé-chanté sans fin, ils sont soudain interrompus par l’irruption d’une femme. Il s’agit de Madame Chavigné, femme de tempérament et de conviction, professeur de catéchisme en charge du spectacle biblique de fin d’année, commandé par le Département.
Entamant les répétitions de cette pièce sur l’histoire de Saint-Jean Baptiste, elle prend le public, Adémar et Félix pour ses élèves et les met au travail pour parvenir à l’objectif de perfection qu’elle s’est fixé.
Et la voilà qui devient Salomé, un des personnages de la pièce qu’elle fait répéter. Salomé qui obtint la tête de Jean-Baptiste auprès de son beau-père Hérode au 1er siècle avant notre ère. Salomé, l’héroïne amoureuse de Jean-Baptiste dans la pièce éponyme d’Oscar Wilde, qui se joue et se réécrit alors sous nos yeux.
Depuis le début, la vraie/fausse relique du chef de Saint-Jean Baptiste assiste médusée à cette farce sans comprendre l’hystérie qu’elle provoque. A-t-elle quelque chose à en dire ?
Jouer avec l’histoire et l’actualité – en commençant notamment par une conférence-show politique et musicale menée par un arnaqueur sans scrupule –, s’amuser du vrai et du faux, interroger de façon légère notre rapport à la religion et créer une forme hybride qui se transforme en une variation poétique pour ouvrir sur une quête d’amour impossible avec le mythe de Salomé, tel est l’enjeu du spectacle Ah ! Felix (n’est pas le bon titre)

Ici le réel se confond avec le légendaire.
Plusieurs réalités s’entrecroisent et s’entrechoquent.
Les anachronismes se déchaînent et plusieurs spectacles se jouent. Les personnages et le public sont emportés dans cette farce burlesque.
À quoi nous servent aujourd’hui les légendes ?
Peut-être à ré-enchanter notre monde.
Et à rire…

 

Tarifs: 
TN : 20 € - TR : 17 € - TE : 7€
-A A +A

Agenda

juillet 2018

Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1
2
3
4
5
6
7
 
 
 
 
 
 
 
8
9
10
11
12
13
14
 
 
 
 
 
 
 
15
16
17
18
19
20
21
 
 
 
 
 
 
 
22
23
24
25
26
27
28
 
 
 
 
 
 
 
29
30
31
1
2
3
4
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Newsletter

Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public